Combat du peuple Karen

       
Combat du peuple Karen

Actions des Amitiés Franco Karen

Documentations sur le combat karen

Contacts de l'association

Liens, livres, films ...

   

LES KARENS ET L’OPPOSITION DEMOCRATIQUE EN BIRMANIE

  • ECONOMIE

L'économie Karen repose essentiellement sur l'exportation de bois rares (teck , bois de fer), de minerais (antimoine, étain), de pierres précieuses (jade et rubis), et sur les taxes levées sur les marchandises et le bétail qui transitent entre la Thaïlande et la Birmanie.

 

Il est à noter que l'exploitation des forêts karens s’est toujours faite dans le souci de préserver le patrimoine écologique. La tradition veut que pour chaque arbre coupé, un arbre soit  planté; cette gestion mesurée des ressources forestières a préservé jusqu'alors les montagnes karens de la déforestation.

 

Ces forêts de tecks sont d'ailleurs l'enjeu de combats, les birmans n'hésitant pas à lancer des expéditions qui détruisent les jeunes pousses et pillent les réserves pour asphyxier l'économie Karen.

 

Les monnaies utilisées sont le Baht thaïlandais dans la zone libre du pays et le Kyat birman dans les zones occupées.

 

Aujourd'hui, les zones qu'ils contrôlent et d'où ils tirent leurs revenus sont de moins en moins nombreuses et la perte de plusieurs "postes de douane" importants rend leur situation économique préoccupante.

 

A la différence des ethnies du « triangle d’or », les Karens ne tirent aucun profit de la drogue, qu’ils ont toujours refusé de produire, et dont ils punissent très sévèrement la détention. 

 

   

 

retour page "combat du peuple karen"